jacques-la-berge-formations-langage-non-verbal

Comment utiliser le langage non-verbal en gestion ?

La formation « Comment utiliser le langage non-verbal en gestion ? » est stratégique. La communication non verbale contribue grandement au facteur de persuasion du gestionnaire. 73% de la communication interpersonnelle est constituée d’éléments non verbaux :

  • La voix

    • Rythme de la voix, ton de la voix, élocution et débit de la voix.
  • Langage corporel

    • Posture du corps.
    • Attitude ouverte ou attitude fermée :
      • Expressions du visage.
        • Sourire.
        • Tristesse.
        • Mauvaise humeur.
      • Croisement des bras.
      • Hochement de la tête.
      • Position de jambes.
      • Etc,
    • Utilisation des mains.
    • Etc.
  • Contact visuel :

    • Premier contact visuel – Donner une bonne impression.
      • Look – Coiffure, tatouages, etc.
    • Code vestimentaire.
  • Les silences :

    • Impact des silences en gestion.
  • Mimétisme :

    • Reproduire les gestes, imiter la posture de son interlocuteur.

Parmi les principes de la communication interpersonnelle, l’utilisation stratégique et réfléchie du langage non-verbal est probablement le principe qui a le plus d’impact. En effet, la communication non verbale influe sur la perception, la compréhension et la rétention de l’information communiquée. En gestion d’équipe de travail, il est primordial de comprendre les mécanismes du langage non-verbale et d’adapter son langage verbal et non-verbal en conséquence.

L’observation des comportement non verbaux en gestion d’équipe

Un gestionnaire efficace est à l’écoute de son équipe. L’écoute active, c’est ouvrir à la fois ses oreilles et ses yeux. Tout en écoutant son interlocuteur, le gestionnaire d’une équipe de travail doit décoder les signes corporels. Voici les informations qui doivent être décodées pour améliorer la communication :

  • Le langage non-verbal est-il en concordance avec ce qui est énoncé par l’interlocuteur ?
  • Comment le gestionnaire doit-il réagir lorsqu’il perçoit une dissonance entre les deux types de communication ?
  • Le langage non verbal permet-il de détecter les mensonges, conclure que notre interlocuteur nous ment et essaie de nous manipuler ?

Le langage non verbal n’est pas une science. Écouter son interlocuteur avec ses yeux et ses oreilles fournit un nombre incalculable d’indices auxquels le gestionnaire doit porter attention et investiguer si besoin est. Le gestionnaire, dans le but de créer une proximité avec son interlocuteur, pourra aussi adapter sa communication par le mimétisme.

L’utilisation réfléchie de techniques de communication non verbale en gestion

En gestion, le dirigeant doit « scénariser ses communications » avec son équipe de travail. Lorsqu’il veut souligner une réalisation, il exagèrera son « bonheur » par des postures, des expressions faciales, par un sourire, etc. À l’inverse, lors d’une communication difficile, son expression faciale changera : sourcils, intonation de la voix plus solennelle, etc. Deux situations différentes amènent deux stratégies de communication non verbale différentes.

Pourtant, la grande majorité des gestionnaires n’intègrent aucune stratégie de langage non verbale à leur processus de communication interpersonnelle, ce qui réduit leur facteur de persuasion. Chaque gestionnaire devrait intégrer de 5 à 10 réfléchies à sa stratégie communicationnelle :

  • Mimétisme.
  • Positionnement corporel.
  • Expression du visage.
  • Utilisation des mains pour appuyer un discours
  • Le sourire.
  • Etc.

L’utilisation stratégique des mains (gestuels) peut augmenter la rétention du message de 20%. L’importance des gestes est cruciale.  Savoir-communiquer contribue au facteur de persuasion.

Impact du langage non verbal sur le leadership du gestionnaire

Le langage non verbal et la communication verbale ont un impact sur la perception du leadership et du charisme du gestionnaire par l’équipe. Lors d’une prise de parole publique ou en privé, le gestionnaire qui ne maitrise pas son message verbal et/ou son message non verbal envoie un message de faiblesse. Inconsciemment, les membres de l’équipe de travail décrypteront les indices suivants comme étant de l’incompétence et un manque de leadership :

  • Le manque de contact visuel.
    • Le regard fuyant.
  • Le manque d’expression du visage.
  • Une poignée de main faiblarde.
  • Croise les bras.
  • Des positions corporelles instables.
  • Une gestuelle incontrôlée :
    • Microcaresses.
    • Des mimiques incontrôlées.
    • Croise les bras lors d’une conversation avec un membre de l’équipe.

À l’inverse, l’utilisation efficace des techniques de communication non verbales permet une communication positive. Elle positionne le gestionnaire en position de force et renforce sa crédibilité.  Le gestionnaire peut ainsi analyser rapidement les comportements non verbaux et les signaux émis qui vont lui permette de :

  • D’appuyer leur message en utilisant le langage du corps et une attitude corporelle.
  • Donner une bonne première impression.
  • Deviner l’état d’esprit de leur interlocuteur grâce aux indices non verbaux.
  • Décrypter les stratégies de l’interlocuteur.
  • Détecter l’inconfort de son interlocuteur.
  • Deviner les intentions de son interlocuteur.
  • Adapter leur discours en fonction des signes non verbaux détectés.
  • De se mettre en mode séduction quand la situation l’exige.

Maîtrise le langage non-verbal en gestion : un « must »

En résumé, tout bon communicateur utilise des techniques de communication de langage non verbal en gestion. Maîtriser le langage non-verbal envoie un message de que le gestionnaire est en contrôle de sa communication interpersonnelle. Le contrôle du langage non verbal est une arme importante dans l’arsenal du bon gestionnaire et démontre son habilité à communiquer efficacement.. La formation en communication Comment utiliser le langage non-verbal en gestion ? est une étape importante pour tout gestionnaire soucieux de son leadership et de son efficacité communicationnelle.

Soyez en contrôle et inscrivez-vous maintenant.

Approche pédagogique

70 % théorie

30 % atelier de travail pratique

Clientèle cible – Comment utiliser le langage non-verbal en gestion ?

Gestionnaires
Hauts dirigeants
Chefs d’équipe (Qui gèrent des équipes de travail)

Durée

1 jour

1 journée – 8h30 à 16h.

Objectifs de la formations  : Comment utiliser le langage non-verbal en gestion

  • Comprendre les éléments du langage non verbal.
  • Comprendre l’impact du langage non verbal dans le facteur de persuasion.
  • Apprendre à utiliser sciemment le langage non verbal pour optimiser son facteur de persuasion.

Contenu – Comment utiliser le langage non-verbal en gestion ?